En 1920, la station X-W-A (renommée CFCF) de la filiale canadienne de la Marconi, à Montréal, diffuse la première émission régulière en Amérique du Nord, un concert de la chanteuse Dorothy Lutton chanté depuis les bureaux de la Marconi elle-même. Le concert a connu un tel succès que de nombreux Canadiens se sont rués pour faire la queue à l’extérieur des magasins pour se procurer des radios pour leur foyer. La diffusion de la Marconi n’était qu’un des nombreux développements à marquer le début des années 1920 ; une décennie marquée par d‘importants changements économiques, sociaux, culturels et artistiques.

L’enthousiasme de la décennie s’est propagé à travers l’éducation. L’âge de fin de scolarité obligatoire a été relevé dans plusieurs provinces afin d’élever les normes morales et de limiter l’emploi de mineurs. La commission Putman-Weir de la Colombie-Britannique a marqué le progressisme en matière d’éducation. La Saskatchewan a transféré la formation des enseignants à l’université, mettant ainsi l’enseignement sur la voie de la faculté d’éducation moderne. La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants a vu le jour pour coordonner les enseignants collectivement.

Le thème de la conférence ACHÉ/CHEA 2020 (du 22 au 25 octobre, à Victoria en C.-B.) est « cent ans de stabilité et l’évolution de l’éducation, 1920-2020». La conférence réunira des historiens, des chercheurs communautaires, des étudiants, des enseignants, et des professionnels des musées pour réfléchir non seulement sur le dynamisme d’une décennie en pleine expansion (les années 1920), mais aussi à considérer la constance et l‘évolution de l’éducation qui ont caractérisé le siècle depuis (1920 à 2020). Nous invitons particulièrement les propositions ciblant l’une ou l’autre de ces époques.

L’ACHÉ/CHEA reste ouverte aux propositions qui ne font pas partie du thème de la conférence qui touchent plus largement à l’histoire de l’éducation, au Canada et à l’étranger. Nous invitons les présentations individuelles et de groupe et nous encourageons particulièrement les étudiants des cycles supérieurs, les nouveaux chercheurs et les enseignants à soumettre leurs propositions.

Prenez note de la date et visitez régulièrement le site Web. Plus d’informations à venir…